Un outil simple pour mesurer les adhérences

L’adhèremètre est un outil d’une simplicité enfantine, pas cher et fiable pour mesurer les adhérences cicatricielles.

A l’occasion d’une conférence sur le rééducation de la main, notre consœur Lucile Pommeret (et son collègue spécialiste de la main Claude SANTOS) m’a fait découvrir l’adhèremètre .

Une adhérence se définit comme une restriction de mobilité du tissu cicatriciel par rapport au tissus sous-jacent. On peut la mesurer en prenant le point le plus adhérent au tissu sous jacent et en l’étirant dans les 4 directions orthogonales.

L’adheremeter

L’adhèremètre est quasi gratuit et facile à utiliser.

adheremeter

Télécharger l’outil à imprimer ICI

Il se présente sous la forme d’un disque possédant 9 cercles concentriques permettant le déplacement de la cicatrice de 0 à 15mm.

Il a été developpé par un italien Giorgio Ferriero (son site), cet outil est validé et reproductible (VALIDATION OF A NEW DEVICE TO MEASURE POSTSURGICAL SCAR ADHERENCE, Giorgio Ferriero et al. Physical Therapy 2010;90(5):776-783).

L’outil est à imprimer sur une feuille plastique transparente afin de pouvoir observer les mesures. Vous pouvez reporter les résultats sur un adhèremeter imprimer sur une feuille A4 blanche classique.

Comment ça marche?

The-Adheremeter-Scar-adherence-marked-with-a-black-fine-line-pen-in-original

Il convient tout d’abord de repérer le point de plus grande adhérence qui servira de point de référence. A partir de ce point, prendre des repères anatomiques précis, les mesurer, afin de pouvoir reporter ce repère sur le côté controlatéral. Le côté controlatéral servira de référence et dans le temps les mesures précédentes serviront également à objectiver les progressions. (NB: la position du sujet et/ou du membre concerné doit également être la même pour chaque mesure.)

L’adheremeter se place donc le centre sur le point d’adhérence maximale, il est tenu à une main par le kiné sans contact avec la peau. L’adhèremeter se place dans l’axe longitudinal du corps ou du membre. Le pouce de la main libre se place dans l’interstice de l’adheremeter prévu à cet effet, la peau est tractée dans une des 4 directions orthogonales jusqu’à la première sensation d’inconfort signalée par le patient. La mesure obtenue est reportée sur la feuille blanche.

adheremeter complété

Calcul des indices

Ferriero propose le calcul de plusieurs index. Ces index sont basés sur deux distances, la distance Gauche-Droite (GD) et la distance Haut-Bas (HB).

Index de surface de mobilité côté adhérence:

SMa=  (GD x HB)/2

Index de surface de mobilité coté sain:

SMb= (GD x HB)/2

Index de sévérité de l’adhérence:

AS = SMa/SMb

Interprétation

L’Adherence Severity Index (AS) est un ratio compris entre 0 et 1.

Plus le résultat est proche de 1 et plus la mobilité est normale, plus le score est proche de 0 et plus la cicatrice est adhérente.

Sources

Lucile POMMERET, mémoire IFMK, La cicatrice, la main & le masseur-kinésithérapeute : La main masse, mais qui masse la main? Revue de littérature

 

Giogio FERRIERO, L’adheremeter

 

Partagez? ça fait vivre le blog!

2 Comments

  1. Outil de mesure vraiment très simple et à la disposition de tout kinésithérapeute. Mais une question me vient à l’esprit :
    Quelle est la différence entre SMa et SMb ?

    • Bonjour,
      la différence entre SMa et SMb est plus simple lorsque l’on fait les mesures concrètement.
      SM représente la surface du quadrilatère représentant la peau adhérente ; 4 tractions de peau dans 4 directions différentes = 1 quadrilatère sur un axe orthonormé. Plus votre quadrilatère est petit = plus votre surface testée est adhérente. Plus votre quadrilatère est grand = plus votre peau est élastique ! SMa représente souvent le plus petit quadrilatère puisque la peau y est celle comportant la cicatrice, donc la plus adhérente. SMb est par contre la surface de comparaison, du coté controlatéral sain sans cicatrice, donc le quadrilatère à la plus grande surface puisque la peau y sera plus élastique !

      On réalise toujours les mesures 2 fois, une sur une cicatrice et l’autre sur de la peau saine sur le membre controlatéral de préférence pour obtenir une norme cohérente pour votre patient.

      J’espère avoir été claire, désolée pour le retard de la réponse.
      Lucile POMMERET

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *