Classification des entorses latérales de cheville

Recevez les actus du blog et 3 affiches de salle d'attente gratuitement en vous inscrivant ci-dessous

Pour la rééducation des entorses latérales de cheville, il peut être utile de maîtriser une classification qui permet de se faire une petite idée pronostique sur l’évolution probable de la récupération.

Comme nous l’avons déjà vu, l’application des règles d’Ottawa doit être un préalable à toute évaluation d’une cheville lésée. Après cette orientation en première intention, il convient de classifier les entorses.

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/50/PointeShoes.jpg

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/50/PointeShoes.jpg

Quelle classification peut-on utiliser pour évaluer nos entorses latérales de cheville?

Un guideline de 2013 dans le JOSPT de RL Martin (2013) propose de suivre une classification reposant sur un article de Malliaropoulos (2006).

Cette classification évalue plusieurs critères:

  • l’impotence fonctionnelle
  • le test de tiroir talaire (anterior drawer test)
  • le test d’inclinaison (talar tilt test)
  • la présence d’un hématome
  • la palpation, recherche d’un point exquis sur les zones ligamentaires et capsulaires
  • diminution des amplitudes articulaires actives (notamment en flexion plantaire)
  • l’œdème, différentiel controlatéral (méthode de la figure en 8)
  • la radiographie contrainte en tiroir postérieur

La compilation de ces données permet d’établir une classification en 4 niveaux

  • Grade I: Pas d’impotence fonctionnelle, pas de laxité ligamentaire (test d’inlinaison et test de tiroir talaire négatifs), pas ou discret hématome, pas de point douloureux exquis à la palpation, diminution de l’ampitude active de moins de 5° et une œdème par rapport au côté sain de moins de 0.5cm.
  • Grade II: impotence fonctionnelle modérée, test de tiroir antérieur positif ( atteinte du ligament talo-fibulaire antérieur), test d’inclinaison négatif (pas d’atteinte du ligament calcanéo-fibulaire), présence d’un hématome, existence d’un point exquis à la palpation (sur le ligament TFA), limitation des amplitudes articulaires actives entre 5 et 10° par rapport au côté controlatéral, présence d’un oedème de 0.5cm à 2cm par rapport au côté controlatéral.
  • Grade III: impotence fonctionnelle quasi totale, tests de tiroir talaire et d’inclinaison positifs, présence d’un hématome, points douloureux exquis, diminution des amplitudes articulaires en flexion plantaire de plus de 10°, présence d’un œdème de plus de 2 cm.
    • Grade IIIa: résultats d’une radiographie en contrainte avec mouvement de tiroir antérieur inférieurs à 3mm.
    • Garde IIIb: résultats d’une radiographie en contrainte avec mouvement de tiroir antérieur supérieurs à 3mm.

 

En résumé, voici ce que cela donne:

classification entorses

Quel pronostic?

En terme de pronostic, retenons deux études, celles de Malliaropoulos (2006) et celle de Safran (1999) qui présentent des résultats qui semblent coller à notre pratique quotidienne. Ces données devraient nous aider à planifier la rééducation de nos patients et notamment à planifier les 10 séances « sécu » nécessaires avant la reprise des activités sportives et/ou professionnelles.

grades-entorses-rtp

Return to play: retour à une activité normale; d: day, jour; wk: week, semaine.

A lire sur le BlogDuKiné

Voici 6 choses à ne pas oublier sur une entorse de cheville.

Que faire immédiatement pour prise en charge précoce d’une entorse de cheville?

 

Partagez? ça fait vivre le blog!

2 Comments

  1. Chouette article !
    Pour aller un peu plus loin, as un algorithme de planification des séances de kiné post-entorse de cheville a proposer en fonction des différents grades ?

    • Oui effectivement c’est une grande partie du résultat de notre bilan initial, en fonction de la classification et le bilan du patient nous planifions les séances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *