A quoi sert la position de référence anatomique?

Vous ne vous en souvenez peut-être pas mais la première chose que l’on nous apprend pendant nos études de professionnel de santé kiné est la position de référence anatomique.

Cette position de référence anatomique n’est pas placée comme premier cours pour rien, en effet elle est une convention indispensable pour savoir de quoi on parle.

C’est la position à partir de laquelle on étudie, on discute d’anatomie.

 

Le plus simple pour vous expliquer à quoi sert une convention rien de tel que Perceval et Kaamelott

« Faut arrêter ces conneries de nord et de sud ! Une fois pour toutes, le nord, suivant comment on est tourné, ça change tout ! »

Perceval, Kaamelott, Livre I, Ambidextrie, écrit par Alexandre Astier.

La position de référence anatomique nous permet de définir un avant, un arrière, un haut, un bas, etc: en termes techniques on définit des axes (antéro-postérieur, cranio-caudal, gauche-droite) et des plans (transversal, sagittal, transverse).

Une convention occidentale

Cette référence anatomique n’est pas la même dans toutes les cultures.

L’homme en médecine traditionnelle chinoise est représenté les bras levés au ciel. L’homme est le pont entre la Terre et le Ciel. Ainsi « l’énergie » monte de la Terre et descend du Ciel.

Homme medecine chinoise

Alors la question à partir de ce schéma que l’on peut se poser: que représente, par exemple un abduction de bras pour un médecin traditionnel chinois?

Imaginons maintenant qu’un égyptien de l’antiquité ait pris cette position comme position de référence anatomique:

profil egypte

Demandons maintenant à cette brave dame de nous faire une abduction d’épaule, en fonction de la référence que l’on prend on ne parlera certainement pas de la même chose.

La position de référence anatomique moderne

Voici donc la position de référence que la médecine occidentale a adopté afin qu’au moins une partie du monde puisse se comprendre.

En anatomie humaine, la position de référence est celle à partir de laquelle on décrit toujours le corps humain, à l’âge adulte, en station verticale les critères sont :

Position de référence anatomique

  • le sujet en position debout, face à l’observateur ;
  • les membres inférieurs sont joints, l’axe du pied faisant avec la jambe un angle de 90°
  • le regard à l’horizontale (plan de Francfort);
  • les bras pendants le long du corps ;
  • les avant-bras et les mains en supination (les mains ouvertes, la paume vers l’avant, le pouce en direction latérale, les autres doigts pointant vers le bas) ;
  • pour l’homme, le pénis au repos.

 

 

Axes et références anatomiques

 

Pour le XXIème siècle, on pourrait prendre comme position de référence anatomique:

Pole Dance Blog Du Kiné 4

Justine, kiné et pole danceuse

Voilà j’espère que les futurs kinés auront compris l’intérêt de cette convention sinon il « faut arrêter ces conneries de nord et de sud » urgemment.

Partagez? ça fait vivre le blog!

2 Comments

  1. Je ne savais pas pour le pénis au repos… Une flexion de pénis ça change tout ˆˆ

  2. Article plein d’humour, bravo.
    À part quelques excroissances, quelle est la différence entre l’âge adulte et ses prédécesseurs?
    L’âge de la raison sûrement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *