Les ondes de choc, comment ça marche ?

Les ondes de choc, comment ça marche ?

Un patient qui vous dit, « pour ma tendinite, on m’a conseillé de faire des ondes de choc, vous en pensez quoi ? » ou alors un représentant qui vient à votre cabinet pour vous vendre un appareil à 10 000€ en vous disant qu’il soigne 80% des tendinopathies, ça vous dit quelque chose?

Je vais tenter de vous expliquer comment marche la thérapie par onde de choc et de voir si oui ou non il faut investir.

Les appareils à ondes de choc ont été développés dans les années 90 pour déliter les calculs rénaux (lithotripsie). Elles sont depuis utilisées en kinésithérapie dans le traitement des tendinopathies notamment.

Quel est le principe d’action?

Les ondes de choc sont des ondes acoustiques. Les mêmes que celles produites lorsqu’un avion passe le mur du son ou lorsque la foudre s’abat sur le sol. Pour vous donner une idée, regardez cette vidéo, c’est sympa à faire avec les enfants.

Un percuteur vient donc créer une onde sur une lentille acoustique qui permet de diffuser l’onde ainsi produite sous différentes formes qui selon la lentille sera focale, planaire ou radiale. L’onde produite se propage alors dans les tissus. Les tissus ne sont donc pas percutés mécaniquement.

La thérapie par onde de choc est une technique thérapeutique extracorporelle (en kiné mais pas en néphro) utilisant les ondes de choc pour provoquer un phénomène inflammatoire stimulant la cicatrisation d’un tissu.

Ondes de choc radiales ou focales ?

Les ondes de choc radiales diffusent à partir de la tête de la sonde en rayons (en éventail) à la manière d’un caillou lancé dans l’eau qui part d’un point les ondes se diffusent en s’éloignant du point. Taux de pénétration : 3cm.

Radiale

Les ondes de choc focales diffusent en ondes qui convergent vers un point à distance de la tête de la sonde. Taux de pénétration : 0 à 12.5cm

Radiale

Les ondes de choc planaires sont des ondes défocalisées afin que les ondes restent parallèles tout au long de leur propagation dans les tissus. Taux de pénétration : 5.5cm.

 

Que peut-on régler sur la machine ?

Le thérapeute doit choisir une fréquence, une pression et un nombre d’impulsions :

  • Fréquence : 1 à 21Hz
  • Pression : Radiales :100 à 1000 Bar, Focale : 1 à 10 Bar
  • Nombre d’impulsions : A volonté du thérapeute…

Quels effets peut-on en attendre?

Les effets attendus d’une thérapie par onde de choc sont un phénomène inflammatoire  provoquant une régénération des tissus aboutissant à une cicatrisation tissulaire.

Deux hypothèses sont régulièrement avancées:

Un tissu dégénératif (tendinopathie non inflammatoire) est lésé ce qui provoque une néovascularisation induisant un nouveau processus de cicatrisation.

Un tissu inflammatoire chronique (tendinopathie inflammatoire) est de nouveau stimulé afin de provoquer une réaction proinflammatoire active permettant d’inverser l’inflammation chronique donc incapable de s’arrêter.

Ce sont les mêmes hypothèses qui étaient avancées lors des massage transverses profonds par Cyriax.

Complications:

Les complications à court terme sont douleurs, hématome, pétéchies, œdème, érythème.

Les complications à plus long terme et rare peuvent être des lésions vasculaires ou nerveuses, augmentation des symptômes.

Effets physiologiques?

Beaucoup d’études restent encore à faire pour démontrer les effets mécaniques et chimiques sur les tissus. Notamment concernant leurs effets bénéfiques ou non et surtout leur supériorité vis-à-vis des autres traitements. Toutefois un certain nombre d’hypothèses sont d’ores et déjà avancées:

  • Microruptures vasculaires entrainant secondairement l’apparition de facteurs de croissance importants
  • Effets extracellulaires : amélioration du débit sanguin local plusieurs heures après le traitement, inhibition de la douleur (analgésie chimique, gate control)
  • Effets interstitiels : production de microcavitations traumatisant les tissus
  • stimulation de la production de mastocytes dans les inflammations chroniques
  • augmentation de la synthèse de procollagène

Quelles sont les indications?

Les indications « constructeurs » sont toutes orientées sur les pathologies musculo-squelettiques avec en tête de gondole les tendinopathies, suivent les lésions musculaires, les trigger points ou encore les pseudarthroses

Les contre-indications:

Vous l’avez compris, le traitement par onde de choc acoustiques a pour but de provoquer des lésions tissulaires, les contre-indications sont nombreuses :

  • Douleur mal localisée ou non palpable.
  • Risque d’hémorragie comme dans le cas d’hémophilie, manque de plaquettes
  • Région pulmonaire et cardiaque
  • Plaie
  • Traitement au site de passage des troncs nerveux ou des gros vaisseaux sanguins
  • Présence d’infection ou d’inflammation aiguë
  • Os en croissance (discuté actuellement)
  • Zone récemment fragilisées (injection de corticoïdes)
  • Cancer, etc.

 

Utilisation courante:

L’utilisation des ondes de choc par les kinésithérapeutes en largement diffusée. Les indications de traitement des tendinopathies et les taux de guérison annoncés sont alléchants.

Les pré-requis à l’utilisation des ondes de choc en thérapie sont:

  • un diagnostic précis,
  • un raisonnement clinique solide,
  • une bonne connaissance anatomique,
  • une bonne connaissance des processus de cicatrisation,
  • une mise en place d’un protocole adapté et planifié,
  • une bonne connaissance du matériel,
  • une expérience de ces pathologies,
  • la mise en place de techniques adjuvantes complétant le protocole de soin.

Conclusion:

La thérapie par onde de choc bénéficie d’une mode mise en avant par les vendeurs de matériel. Les publications scientifiques sont relativement nombreuses mais leur qualité est discutable notamment du fait du large panel d’indications et de nombre important de protocoles testés.

Les traitements des tendinopathies sont ceux qui sont les plus connus par les patients. Toutefois, il convient de s’assurer de l’absence de causes extrinsèques à cette pathologie car un patient qui fait 8000 fois le même geste professionnel par jour n’aura pas les mêmes chances de réussite qu’une personne déclenchant une tendinopathie lors d’un stage de tennis loisir l’été.

Ma réflexion au sujet des ondes de choc et des 70 à 80% de réussite sur le traitement des tendinopathies est le suivant : Ai-je vraiment moins d’une tendinopathie sur deux qui est soignée à mon cabinet ? Et si j’ai plus de 50% de réussite, l’appareil à onde de choc permet-il de soigner les patients qui résistent à mon traitement manuel ?

Honnêtement et c’est pareil pour vous, je pense que plus des ¾ de nos patients au cabinet guérissent de leur « tendinite » ce qui fait 75% en taux de réussite. Reste les 25% qui sont rebelles au traitement manuel (étirement, thérapie manuelle, Stanish/Alfredson, cryo,…) que parfois j’envoie suivre un traitement par onde de choc + rééducation excentrique. Et sur ces 25%, il ne me semble pas que les ondes de choc aient 100% de réussite non plus. Voilà pour ma petite expérience…

Il me semble intéressant que de nouvelles études nous parviennent afin que l’on puisse affiner les indications de ce traitement si il est légitime. Et ensuite d’affiner encore plus notre examen clinique afin de poser des diagnostics précis permettant une meilleure orientation thérapeutique de nos patients.

A vos chéquiers (ou pas), un appareil comme cela, ça s’amorti comptablement et c’est utile d’avoir la possibilité d’y avoir accès. Quand à le rentabiliser, c’est une autre histoire…

Retrouvez l’article Qu’est-ce que le dry needling?

Partagez? ça fait vivre le blog!

4 Comments

  1. Bravo Julien pour ce rėsumé. Tu as visiblement fait des re herches sur le sujet. Je ne peux que te conseiller d aller à la conference sur les ondes de choc le 10 mai à Paris. Le conferencié est le Dr Schmitz de Munich qui fait de la recherche universitaire. Il a publié lui même plusieurs etudes sur les ondes de choc RADIALES de niveau1. Il maitrise mieux que quiconque la bibliograohie scientifique sur les ondes de choc tant radiales que focales et il parlera d autres applications en dehors du musculo squelettique.si ça t interesse:
    http://us2.campaign-archive1.com/?u=45ae11ec4850d963f23b1bacf&id=ef58f28cfd&e

    • C’est une technique qui envoi de la pression grâce à de l’air comprimé à travers un pistolet. Il y a ce site de kiné qui l’explique : (lien commercial enlevé par l’administrateur)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *