Le spectre du tonus musculaire

A l’occasion d’une conférence sur la scoliose, notre confrère Michaël Nisand de Strasbourg soulignait qu’il n’existait pas d’échelle de mesure permettant d’évaluer la qualité d’un tonus musculaire de repos normal. C’est à dire sans pathologie neurologique associée.

Voici le modèle qui semble exister aujourd’hui.

Où placez-vous vos patients? Que faut-il considérer comme pathologique?

Le spectre du tonus musculaire

 

Partagez? ça fait vivre le blog!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *